tutoriel de réfection

La pompe haute pression peut avoir deux défauts :

Ce tutoriel explique comment démonter la pompe afin de changer l'ensemble des joints.


La dépose de la pompe du moteur se fait de la manière suivante :


Remarque très importante : vous risquez de déchirer la durite souple d'alimentation LHM en la retirant (le caoutchouc devient cassant en vieillissant). Consulter le menu "circuit retour LHM".


A présent que la pompe est déposée, il vous faut déposer les deux bouchons de l'étage suspension / freinage avec une clé 19mm :


Vient ensuite les 6 bouchons de l'étage direction (embout torx) : là c'est plus compliqué !

J'ai essayé différentes techniques, certaines d'entre elles trouvées sur le net :

(remarque : j'ai fait les différents tests sur des bouchons distincts pour éviter de fausser les résultats)


DĂ©tail d'un des 6 bouchons de l'Ă©tage direction (piston, bille, clapet, ressort, joint, bouchon) :

DĂ©tail d'un des 2 bouchons de l'Ă©tage suspension (piston, bille, clapet, ressort, joint, bouchon) :

Attention à noter la position de chaque piston afin de les remonter dans leur cylindre d'origine (les ranger dans des bocaux numérotés)


Ensuite on desserre les 3 vis de 13 derrière la poulie pour déposer le corps et l’arrière de pompe :

Sur la partie avant, il reste la poulie emmanchée sur le cône de l’arbre de pompe emprisonnant la face avant.

Pour le reste : palier sur lequel repose les pistons, corps de pompe, arrière de pompe

Il reste donc maintenant Ă  sortir la poulie de son axe.

Quand je dis aucun résultat, je dois préciser : je n'ai pas réussi à déposer la poulie par contre j'ai réussi à la tordre ... j'ai bien écrit "tordre" !!!

La méthode de l'extracteur à griffe large est donc à proscrire formellement.

Il y aurait la solution d'utiliser un extracteur à 4 griffes à faire passer dans les trous de la poulie mais je préfère la solution radicale sans aucun risque : le passage à la presse. Sauf que je n'ai pas de presse !

Je m'en fabrique donc une "de poche" démontable avec un cric hydraulique 3T et des profilés acier de bonne section.

Le principe est simple : faire pression sur l’extrémité de l'axe d'un coté et sur le bord du carter de l'autre coté grâce à un tube acier.

Un schéma est plus explicite qu'un grand discours :

Mode opératoire :


1. mesurer avec des cales à bougies l'écart noté "a" sur le plan qui servira à repositionner correctement la poulie au remontage. Cette mesure est très importante car elle permettra de garantir l'alignement avec les autres poulies. Si tel n'est pas le cas la courroie accessoire se détériorera très rapidement)

2. visser une vis sur l’extrémité de l'axe coté poulie (qui possède un filetage) pour mettre en appui sur la presse

3. positionner l'arbre bien protégé (chiffon) dans un tube acier (j'ai utilisé un morceau d'étai de chantier coupé parfaitement d'équerre - épaisseur 3.5mm avec diamètre intérieur 41mm)

4. actionner la presse

Ce qui donne :

Détail du joint spi derrière la poulie :

Détail référence du joint spi :

Détail du palier avant : ici modèle sans aiguille (hors V6)

Détail palier arrière sur le corps de la pompe : ici modèle sans aiguille (hors V6)

Il reste Ă  retirer le joint spi :

Le remontage s'effectue sans difficulté particulière. Toutes les références des joints sont mentionnées dans les fiches techniques (voir --> ICI )

Ordre de grandeur du coup de la réféction : quelques dizaines d'euros.