Tutoriel de traitement préventif des points faibles

La Xantia est une auto qui possède un chassis d'un acier de bonne qualité et bien préparé pour résister à la rouille.

Toutefois des points faibles sont à déplorer au niveau des longerons qui peuvent être traités assez facilement.




A. Extrémité arrière des longerons


Je vous laisse observer les dégats (cas extrèmes) :

(ces 2 dernières photos sont empruntées sur le net : j'en remercie son auteur PumaGT)

ici le propriétaire de cette Xantia a découpé la tôle qui nous permet d'observer l'intérieur :

(ces 2 dernières photos sont empruntées sur le net : j'en remercie son auteur Marsalek)


B. Extrémité avant des longerons


A l'aide d'une petite caméra, on observe que l'intérieur est sale (confirmation entrée d'eau et saletés) et un départ de rouille est visible sur l'avant :



Avant de commencer les travaux, voici une synthèse des orifices des longerons (droit et gauche parfaitement symétriques) :

- deux orifices (diamètre 14mm) fermés par des bouchons sur le flan avant de chaque longeron :


- des fentes pour l'Ă©vacuation de l'eau qui arriverait Ă  rentrer dans le longeron (surtout ne pas refermer !)


- un orifice fermé par un bouchon carré dans le passage de roue arrière (recouvert d'anti-gravillon)

ici dégradadation bien avancée (merci à Juju68 pour sa photo) :


- un orifice (diamètre 14mm) fermé par un bouchon dans le passage de roue arrière au dessus du bouchon carré

Ci dessous les bouchons :

remarque importante : coté droit, la goulotte du réservoir masque le bouchon carré dans le passage de roue

Pour dégager l'accès :

- retirer les vis 71 derrière le trappon essence

- abaisser le réservoir de 15cm en retirant par en dessous la barre centrale (2 vis) et 2 vis gauche droite

- déboiter le manchon au niveau du collier supérieur (77) après avoir retiré la vis 70

- retirer la durite de mise Ă  l'air (collier 78)

- basculer la goulotte

Une fois l'opération réalisée :

ATTENTION DANGER - prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires car vous allez travailler avec le réservoir ouvert - ATTENTION DANGER



Comment traiter ?


Tout d'abord, il faut avoir à l'esprit que quand la rouille devient visible, le mal est souvent très avancé dans les parties cachées.

Rappellons les règles de base sur le sujet de la corrosion :

1. identifier l'origine des entrées d'eau afin de les éliminer

2. vérifier que les ouvertures pour évacuer l'eau ne sont pas obstruées (saletés ...) et les rouvrir si nécessaire. Ce point est fondamental.

3. localiser et traiter la rouille (attention : si trop avancé, il faut remplacer des portions de tôles)

4. protéger les tôles

Un exemple simple permet d'illustrer ces règles :

Dans votre maison si votre toiture fuit et que vous vous apercevez en voyant des auréoles au plafond de vos pièces sous le grenier : le mal est déjà très avancé (poutres pourries ...). la première chose à faire est d'aller changer les tuiles cassées et de vérifier que l'aération du grenier est fonctionnelle. Tous les éléments abimés (poutre, plancher, laine de verre ...) seront traités avec des produits adapatés ou changés si nécessaire.


Se contenter de passer une couche de peinture sur le plafond taché sans prendre le soin de visiter le grenier ne fait que reporter à plus tard des travaux qui seront plus important.




1. Par ou rentre l'eau dans les longerons ?

Il y a 3 ouvertures qui laissent rentrer l'eau dans les longerons :

a. A l'arrière il manque du mastic entre les tôles (défaut sur les chaines de montage)

(ces deux dernères photos très explicites sont empruntées sur le net : j'en remercie son auteur Claude-Michel)


détail du passage de roue ou le manque de mastic est visible :


b. La deuxième entrée d'eau est due au bouchon du longeron dans le passage de roue arrière qui n'est plus hermétique :


c. La troisième à l'avant, il manque du mastic entre les tôles ce qui forme un véritable entonnoir :

vue de l'intérieur :




2. Traiter la rouille (si superficielle)

Pour traiter les amorces de rouille, je pulvérise du Rustol C.I.P. (1l) dans les longerons par les orifices arrières (les puristes préfèreront du DINITROL ML - je n'ouvre pas ici le débat Rustol !) :

ceci avec un petit outil fabriqué maison branché sur un compresseur à 2.5 bars :

tube PVC évacuation eaux usées, valve de roue :

buse de pulvérisation multi jets:

DĂ©tail des orifices Ă  utiliser :

L'orifice supérieur rond permet d'accéder au vide indiqué sur la photo ci dessous

résultat après opération (pour faciliter le nettoyage des coulures de Rustol, de la graisse a été passée sur la caisse au dessus du scotch)


L'orifice carré permet d'accéder à la longueur totale du longeron

le tuyau souple est fixé sur une tige rigide pour traiter la totalité de la longueur du longeron

résultat après opération


remarque : chaque longeron est constitué de 2 espaces vides parallèles. Ces deux vides sont à traiter (il existe des orifices par lesquels il est possible faire passer le tuyau de pulvérisation - voir photo ci dessous).



3. Supprimer toutes les entrées d'eau indésirables

Les espaces entre les tôles non remplis de mastic sur les chaines de montage vont être rempli d'un mélange Blackson avec 5% de rustol (pour limiter le craquèlement au séchage - le rustol rend le Blackson plus souple).

Au préalable, les zones concernées seront peintes au Rustol pour améliorer l'accroche du Blackson

RĂ©sultat :

attention à vérifier qu'il n'y ait pas de craquelures : appliquer alors plusieurs couches.


idem pour l'avant :




4. Protection des tĂ´les des longerons

Après séchage du rustol (7 jours), ce dernier traitement vise à pulvériser de la cire dans les longerons. J'utilise pour cela du DINITROL 1000 (1l)

RĂ©sultat sur le longeron :

Résultat sur le vide du bas de porte arrière :




Tous les orifices sont refermés avec des obturateurs neufs recouverts de blackson (toujours avec 5% de rustol)



cout de cet entretien : ~70 euros

remarque : lors du stationnement, la cire va goutter sur le sol pendant de nombreuses années en fonction de la température ambiante.